Les danses en couple
Les danses en ligne
Les claquettes (tap dance)
Danse traditionnelle
La danse classique
Le hip-hop
Danse moderne
Autres formes de danse
Articles généraux

Pas de base en couple
Pas des danses en ligne
Variations
Bases des claquettes
Échauffement et étirements

Rythmes de base MIDI
Suggestions de musiques
Suggestions de CDs
Radio et webradio
Logiciels

Photos
Peintures
Cliparts et illustrations
Images Gif animées
Fonds d'écran
Écrans de veille
Polices de caractères

Livres
Vidéo et DVD
Presse et magazines
Chaussures, etc.

BLOG UltraDanse
ACTUALITÉS et médias
FORUMS de discussion
Page Facebook
Apprendre en école ou asso
Soirées et stages
Recherches de partenaires
Petites annonces
Sélection de sites

Accueil du siteAnnuaire des écoles de danseBlog danseContactLivre d'or

La valse, danse de couple par excellence - partie 1/2

Partie 2 >>

Depuis des décennies, la valse connaît un succès certain dans les bals et autres réunions dansantes. Chez la jeune génération, elle est à la fois recherchée comme symbole du couple parfait (quand elle est viennoise), dédaignée comme symbole d'un ancien temps démodé (quand elle est musette) et admirée de loin, souvent par méconnaissance (quand elle est anglaise). Quoiqu'il en soit, tout danseur (ou danseuse) de valse vous dira qu'il est enivrant de se laisser tout simplement porter par le rythme ternaire dans une rotation infinie en parfait accord avec sa (ou son) partenaire. 

Tout cela semble bien simple lorsqu'on le dit, mais il n'en n'est pas moins vrai qu'une maîtrise technique est nécessaire pour arriver à l'extase indiquée... Nous allons ici tenter de présenter quelques considérations techniques communes qui permettent d'exécuter les valses sans entrer dans le détail des pas de base de chaque style.

 

La base de la valse

 

Le principe de la valse réside dans la rotation infinie d'un couple de danseurs d'abord sur lui-même et ensuite autour de la piste de danse. D'ailleurs, la valse résulte des techniques les plus abouties permettant à un couple d'effectuer une rotation efficace du plus bel effet. 

Par définition, une rotation s'effectue autour d'un axe. Dans notre cas, cet axe vertical passe entre les deux danseurs. La rotation est d'autant plus facile à réaliser que la masse des danseurs est équilibrée de part et d'autre de l'axe et donc qu'il n'y a pas trop de différence entre leurs morphologies respectives. Autrement dit, une danseuse maigre aura plus de mal à danser avec un danseur gros qu'avec un autre maigre...

La technique de réalisation des pas a aussi son importance dans la réalisation d'une belle valse. En valse viennoise, on recherche plutôt le déplacement le long de la ligne de danse alors qu'en valse musette c'est plutôt la rotation du couple sur lui-même qui est privilégiée. D'où deux techniques très différentes. En viennoise, le pas réalisé sur une "1" (et le "4") est bien marqué vers le bas et en avant (ou en arrière selon le partenaire et le temps) alors que la rotation est effectuée sur les deux autres temps tout en remontant sur la demi-pointe des pieds et en rééquilibrant le poids global autour de l'axe vertical qui s'est déplacé.  L'effet global de cette technique esquissée ici consiste en un déplacement important du couple sur une ligne. En musette, le "1" et le "2" (ou "4" et "5") marquent un déplacement très petit en avant (ou en arrière selon le partenaire et le temps) alors que la rotation est effectuée sur le "3" (ou le "6") sur les plantes. Durant tout le mouvement, le poids global et l'axe de rotation ne se déplacent que très peu sur l'horizontale. 

Ces quelques explications nous permettent de dire que plus les partenaires seront proches l'un de l'autre et plus la rotation pourra se faire proprement et rapidement. En effet, le contact des partenaires au niveau de la hanche est nécessaire à une bonne exécution. Même si, parfois, les convenances voudraient plus de distance entre les danseurs, il faut avouer qu'elles sont un obstacle à la rotation complète du couple sur 6 temps... La seule solution pour se conformer aux convenances est soit de diminuer le montant de tour effectué tous les 3 temps, soit que les partenaires compensent d'une manière qui sera de toute façon désagréable l'écart laissé de part et d'autre de l'axe...

   
  
 

L'action des partenaires

 

Une question essentielle se pose pour expliquer le mouvement global de la valse : pourquoi le couple tourne-t-il ? Il y a plusieurs facteurs permettant de répondre.

  • Parce que l'un des partenaires effectue une action vers l'autres qui ne la contrarie pas. A priori, les deux partenaires effectuent des actions complémentaires lors d'un tour : pour schématiser, l'un pousse, l'autre tire ; l'un tourne à droite, l'autre tourne à droite.
  • Parce qu'à chaque demi-tour les partenaires inversent les rôles (sauf pour le guidage de la trajectoire globale du couple qui revient à l'homme). Comme tous les 3 temps le couple a effectué un demi tour, le danseur qui se trouvait face à la ligne de danse sur le "1" se trouve dos ligne de danse sur le "3" et le "4" pour se retrouver face ligne de danse sur le "6" (et le "1" suivant évidemment). Donc si à un demi-tour l'un des partenaires avance pour son premier pas, il reculera forcément sur le premier pas du demi-tour suivant. Et inversement pour l'autre. L'homme reste cependant dans tous les cas maître de la trajectoire et du sens de la rotation par convention.
  • Parce que les pas et les montants de tour respectifs des danseurs ont des dimensions similaires. Pour une rotation régulière demi-tour après demi-tour, chaque danseur essaye de s'adapter le plus possible aux pas de son partenaire de telle manière que le couple approche la moyenne idéale particulièrement au niveau de la longueur des pas.
  • Parce que chaque danseur du couple compense tout décalage dans les mouvements par rapport à la moyenne pour une rotation et un déplacement donné. Un danseur avec de grandes jambes est obligé de s'adapter à ce que peut physiquement faire une petite danseuse... ou inversement ! De même s'il y a une différence de niveau technique entre les deux danseurs, le meilleur des deux doit s'adapter quitte à changer de style et aboutir à une valse (style "empire") où l'on ne fait pas forcément un tour complet tous les 6 comptes et l'on suit donc pas la ligne de danse.

   
  
 

La suite...

 
Lisez donc la partie 2 >>
   
  
Sites partenaires :
 
DanseSociale.org
 
Rolland-Editions.org


Copyright UltraDanse.com - À propos du site
Tous droits réservés - reproduction interdite sans autorisation
UltraDanse.com est un site Rolland Éditions- UltraDanse est une marque déposée



Classement de sites