Les danses en couple
Les danses en ligne
Les claquettes (tap dance)
Danse traditionnelle
La danse classique
Le hip-hop
Danse moderne
Autres formes de danse
Articles généraux

Pas de base en couple
Pas des danses en ligne
Variations
Bases des claquettes
Échauffement et étirements

Rythmes de base MIDI
Suggestions de musiques
Suggestions de CDs
Radio et webradio
Logiciels

Photos
Peintures
Cliparts et illustrations
Images Gif animées
Fonds d'écran
Écrans de veille
Polices de caractères

Livres
Vidéo et DVD
Presse et magazines
Chaussures, etc.

BLOG UltraDanse
ACTUALITÉS et médias
FORUMS de discussion
Page Facebook
Apprendre en école ou asso
Soirées et stages
Recherches de partenaires
Petites annonces
Sélection de sites

Accueil du siteAnnuaire des écoles de danseBlog danseContactLivre d'or

Danse sportive : style américain et style international

Lorsque l'on est en France, on entend parler de danse sportive comme une pratique de compétition. Mais lorsque l'on navigue un peu sur Internet, on s'aperçoit que les américains n'ont pas tout à fait les mêmes termes, ni les mêmes catégories que nous. En fait, il existe deux styles de compétitions en danse sportive : le style international (ou encore "international style", pratiqué en Europe et aux USA) et le style américain (ou encore "american style", pratiqué aux USA).

 

Dualité ?

 

Au début des années 1900, l'Amérique est submergée par la folie de la danse et tout le monde se met à danser le fox-trot, les différentes valses et le tango dans leur salon ou en plein air. C'est alors qu'interviennent des gens comme Arthur Murray, Fred Astaire ou encore Ginger Rogers qui présentent avec beauté et grâce un côté artistique que très peu d'élus arrivent à égaler. Murray et Ataire eurent beaucoup de succès dans leur projet de franchiser les écoles de danse dans tout les États-Unis et ils standardisèrent des groupes de figures de base qui forment le style américain.

À la même époque, les Anglais étudient les diverses danses dans leur pays et donnent à ces dernières une forme plus "anglaise" avec un peu moins d'accentuation dans la posture, le positionnement des pieds et le jeu de jambes. Un jour, un américain et une anglaise (G. R. Anderson et Josephine Bradley) choquent les spectateurs en montrant une version lente du fox-trot qui n'avait jamais été vue auparavant. Ils gagnèrent le"Star Ball", le trophée le plus prestigieux des années 30 à Londres. Une version plus rapide du fox-trot devint le quickstep et se développa dans un esprit anglais avec des une influence sur les autres danses de salon. Le développement des danses latines en Angleterre est quant à lui attribué à Walter Laird. Le monde entier reprit ce style que l'on appela donc le style international. 

   
  
 

Danses en compétition

 

Ces styles sont-il si différents ? Oui et non. Les deux styles diffèrent en ce qui concerne les figures, les pas de base, etc. mais n'importe quel bon professeur ou danseur de haut niveau vous dira que la technique est plus ou moins la même. Les compétitions imposent toutefois des danses différentes dans les deux styles. Le style international comporte 10 danses réparties en deux catégories : standards et latines. Les catégories du style américain sont différentes : smooth et rhythm et il n'y a que 9 danses.

Danses en style international.

  • Standards : quickstep, valse lente, tango, valse viennoise et slowfox.
  • Latines : cha-cha, rumba, jive, paso doble, samba.

Danses en style américain.

  • Smooth : foxtrot, valse lente, tango, valse viennoise.
  • Rhythm : cha-cha, rumba, east coast swing, bolero, mambo.
   
  
 

Maintien, posture, guidage, etc.

 

Il y a peu de différence entre les deux styles sur ces aspects. Certains considèrent que le style américain implique de tenir la cavalière un peu plus à distance du cavalier. En réalité, ceci est fait pour des raisons pratiques pour les débutants ou lorsque deux inconnus dansent ensemble pour la première fois. Les principes généraux de la posture, du guidage, etc. sont toutefois les mêmes dans toutes les danses. Le cavalier se tient droit et la cavalière se tient légèrement à distance sur sa droite de manière à ce qu'ils ne se marchent pas sur les pieds. La cavalière repose légèrement en arrière et à gauche. Ceci est valide dans les deux styles.

   
  
 

Figures et pas de base

 

C'est à ce niveau qu'on peut observer beaucoup de différences. Mais il apparaît que les deux styles s'empruntent mutuellement des aspects depuis ces dernières années. De nombreux couples de haut niveau international utilisent un peu de cet "exotique" style américain ou des routines spectaculaires qui plaisent aux spectateurs. À l'opposé, les compétiteurs en style américain sont fréquemment suivis par des enseignants en style international pour améliorer leur technique et exécuter une danse de meilleure qualité. Cependant, il une une forte ligne de démarcation en compétition et les couples doivent s'en tenir à des règles très strictes.

En conclusion, disons que l'essentiel est de danser comme on aime tout en tendant toujours vers un plus haut niveau de danse comme dans les autres sports. Il faut en tout cas garder un peu de place à la liberté d'expression personnelle sans perdre de vue la qualité.

   
  
Sites partenaires :
 
DanseSociale.org
 
Rolland-Editions.org


Copyright UltraDanse.com - À propos du site
Tous droits réservés - reproduction interdite sans autorisation
UltraDanse.com est un site Rolland Éditions- UltraDanse est une marque déposée



Classement de sites