Le Blog UltraDanse.com est un
complément aux articles sur la
danse du site. Vous pouvez y
naviguer par catégorie, par article,
par date.
 Pour retourner au site principal
UltraDanse, cliquez sur Accueil.


Société
Insolite
Culture
Divers
 
Toutes par date


Accueil du siteAnnuaire des écoles de danseBlog danseContactLivre d'or
 

Le blog UltraDanse.com

 
Le blog UltraDanse.com regroupe les billets écrits par Christian Rolland, danseur, enseignant, auteur et éditeur de livres portant sur la danse. N'hésitez pas à ajouter un commentaire sur cet article.
 

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
 

Je ne sais pas danser en boîte

 

Le 13 juin 2010

Combien de fois a-t-on pu entendre cette phrase : "Je ne sais pas danser" dans la bouche d'une personne qui refuse de se lever de sa chaise pour bouger sur la piste de danse ? J'avoue que cela a longtemps été mon cas, particulièrement durant toute mon adolescence. Je fais en effet partie de ces gens qui pensent que lorsqu'on ne sait pas on ne fait (ou dit) pas. En d'autres mots, je ne savais pas danser et je n'allais donc pas me ridiculiser à gesticuler maladroitement sur la piste. En revanche, je fais aussi partie de ces gens qui pensent que ne pas savoir ne dispense pas d'apprendre. C'est en partie ce qui m'a un jour poussé à m'inscrire à des cours de danse. Depuis lors, je n'ai cessé d'apprendre de nouvelles danses, de nouvelles techniques, de nouvelles informations sur la danse et je n'en vois toujours pas la fin. Le sujet est si vaste !

Je ne vais pas vous raconter ma vie, mais l'idée aujourd'hui est de donner un espoir à ceux qui pensent qu'ils ne pourront jamais danser en soirée (en solo comme en couple). Pour tout dire, avant de commencer les cours, j'avais vraiment "les deux pieds dans le même sabot". Un vrai boulet. Mal à l'aise, maladroit, en dehors de marquer correctement la mesure, je ne pouvais pas bouger mon corps de manière naturelle quand il s'agissait de suivre la musique. Heureusement, cela a changé. Mes premiers cours de danse (madison, rock et valse) m'ont permis de mieux intégrer sur quels aspects de la musique je pouvais me baser pour faire des mouvements. Dans les musiques de danse de salon, il y a souvent des temps forts et des temps faibles, mais aussi des temps plus accentués que d'autres que mes premiers pas de danse m'ont permis d'identifier plus ou moins consciemment. La batterie d'un morceau de rock est utile pour cela par exemple. Progressivement, le fait d'apprendre des pas et figures appliqués sur diverses musiques -- mais sans encore improviser -- a forgé la connexion entre mon corps (et en particulier mes jambes) et la musique. Les bras sont venus après. Petit à petit, au fil des semaines, mon horizon s'est éclairé. J'ajoute que l'apprentissage de la danse fonctionne par paliers : on a parfois l'impression de stagner durant quelques semaines, puis un déclic se fait et on passe au niveau suivant et ainsi de suite. Cela n'est pas régulier et dépend de chacun, mais ça arrive !

Comme de nombreux débutants en danse en couple, ce n'est qu'au troisième trimestre de ma première année que j'ai osé sortir en soirée dansante. Ma première soirée en dehors des entraînements proposés aux autres élèves du cours et une soirée où j'ai compris que j'étais capable de danser de manière autonome sans que les gens se moquent de moi. Finalement, nous étions tous dans le même bateau, car la musique était la même et tout le monde était là pour danser et se divertir. La soirée se passait dans une boîte classique qui avait juste un programme de danses de salon jusqu'à 1 heure du matin et qui enchaînait sur des musiques plus habituelles de ce genre d'endroit et plus propices aux danses en solo (dance, disco, années 80, etc.). Emporté par l'esprit de groupe formé par les autres élèves du cours de danse avec qui j'étais venu, je me suis essayé à faire deux pas en solo malgré mes craintes. En réalité, j'ai commencé par me dire que mes pas de rock allaient peut-être coller à la musique. La réponse fut oui, mais je passais alors pour une sorte d'hurluberlu qui bougeait bizarrement sur du disco. En rythme et d'une manière assurée, certes, mais bizarrement tout de même. J'ai alors observé les autres qui faisaient des mouvements plus simples et qui demandaient moins d'énergie. Ils se laissaient aller à onduler au rythme de la musique et les pieds faisaient des mouvements plus simples que les pas de rock que je maîtrisais à présent.

Alors, voilà comment on peut danser simplement en solo lors des soirées et sans sortir de la moyenne. Il est entendu qu'il faut en fait se fondre dans le mouvement général des personnes sur la piste afin de ne pas attirer l'oeil et se sentir à l'aise. Pour cela, les pas battus d'un air détendu sont très bien.

1. Écarter le pied droit à droite avec le poids du corps.2. Assembler le pied gauche au pied droit.
3. Écarter le pied gauche à gauche avec le poids du corps.4. Assembler le pied droit au pied gauche.

Sur Internet, on trouve un certain nombre de vidéos qui expliquent comment danser en boîte. Comme d'habitude, il y a à boire et à manger. Toutes ces vidéos ne sont pas forcément utiles ou judicieuses. Pour l'anecdote, j'intègre ci-dessous une vidéo sur laquelle je suis tombé où de jolies filles (c'est le titre et visiblement le principe de la séquence) répondent à la question. Pour comprendre le texte, il vous faudra parler anglais. En résumé, elles expliquent aux garçons comment mettre les chances de son côté pour ne pas prendre un râteau et ne pas se ridiculiser en boîte. On commence par inviter la jeune fille de face (pas en arrivant par derrière), puis on danse en faisant le pas que je vous ai décrit plus haut, enfin on la raccompagne à son siège. Tout cela paraît si simple...

Il y a aussi un autre mouvement qui est utilisable sur certaines musiques. Pour ma part, je l'ai découvert après quelques cours de samba (de salon, pas la brésilienne). Il va sans dire qu'à un certain moment, dès que j'apprenais un nouveau pas ou une rythmique de base, je l'essayai dans le contexte "solo" en soirée. Une rythmique semblable à celle du pas de samba peut donc être utilisée. C'est particulièrement vrai sur des morceaux comme les classiques de Claude François comme "Alexandrie, Alexandra" ou "Ces années-là"... On peut compter "et 1, et 2, et 3, et 4" où le "et" correspond au demi-temps. Voici une description rapide.

  • et  Faire une petite élévation sur les demi-pointes.
  • 1   Écarter le pied droit à droite.
  • et  Pointer le pied gauche derrière le pied droit avec le poids du corps.
  • 2   Reposer le poids du corps sur le pied droit.
  • et  Faire une petite élévation sur les demi-pointes.
  • 3   Écarter le pied gauche à gauche.
  • et  Pointer le pied droit derrière le pied gauche avec le poids du corps.
  • 4  Reposer le poids du corps sur le pied gauche.
Ensuite, on reprend au début, et ainsi de suite. Et si vous vous sentez vraiment à l'aise, il suffira ensuite de s'essayer aux petits mouvements des chorégraphies de Cloclo pour compléter votre danse...

Par la suite, il suffit de bien observer les autres et d'essayer de copier leur manière de bouger pour enrichir sa propre bibliothèque de mouvements. Bon, je parle ici de mon modeste parcours lors de mes premiers mois d'apprentissage de la danse, il y a assez longtemps. J'avoue que je ne suis plus sorti en dehors de soirées de danse en couple depuis quelques années. Mais, à présent, j'ai pris des cours de modern jazz, de hip-hop, de ragga, etc. (toujours ce principe de ne pas parler de quelque chose qu'on ne connait pas... et de s'ouvrir aux autres formes de danse tout simplement en les pratiquant) et je pense que ma "danse de boîte" s'est enrichie naturellement de tous ces apports qui mettent en oeuvre tout le corps. Ca me donne l'envie de me mettre en situation, tiens... Pour conclure, je conseille donc à ceux qui prétextent ne pas savoir danser pour ne pas se joindre aux autres sur la piste de danse de s'inscrire dans un cours à la rentrée. Peu importe le style de danse (rock, salsa, danses de bal, country, jazz, hip-hop, etc.), ils acquerront une base de mouvement et feront le lien entre la musique et leur corps. Cela leur permettra à coup sûr (une fois passé le premier plongeon en public) de trouver leur style et de s'amuser avec leurs amis sur la piste de danse. Il arrive même que l'on trouve un mouvement par hasard, que les autres autour de soi trouvent sympa et qu'ils reprennent à leur compte par la suite !

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
   
  
 

Commentaires sur cet article

 

Ajoutez un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

Votre nom ou pseudo :
Votre e-mail :
(facultatif et n'est pas affiché sur le site)
  
Votre commentaire :  
Vérification de sécurité anti-spam :
saisissez le sixième caractère de la troisième colonne du tableau ci-contre :   *
 

   
  
Sites partenaires :
 
DanseSociale.org
 
Rolland-Editions.org


Copyright UltraDanse.com - À propos du site
Tous droits réservés - reproduction interdite sans autorisation
UltraDanse.com est un site Rolland Éditions- UltraDanse est une marque déposée



Classement de sites