Le Blog UltraDanse.com est un
complément aux articles sur la
danse du site. Vous pouvez y
naviguer par catégorie, par article,
par date.
 Pour retourner au site principal
UltraDanse, cliquez sur Accueil.


Société
Insolite
Culture
Divers
 
Toutes par date


Accueil du siteAnnuaire des écoles de danseBlog danseContactLivre d'or
 

Le blog UltraDanse.com

 
Le blog UltraDanse.com regroupe les billets écrits par Christian Rolland, danseur, enseignant, auteur et éditeur de livres portant sur la danse. N'hésitez pas à ajouter un commentaire sur cet article.
 

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
 

La journée de la danse

 

Le 03 mars 2010

Cette année, comme tous les ans depuis 1982, la journée de la danse est fixée au 29 avril par l'Unesco (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization), organisme de l'Onu qui traite des problématiques d'éducation, scientifiques, culturelles et de communication entre les nations. Cela est un résumé forcément incomplet, mais ceux qui sont intéressés par cet organisme dont le siège est à Paris pourront se rendre sur son site web. Dans son rôle culturel l'Unesco prend en charge le domaine de la danse dans le monde via le CID (Conseil International de la Danse), organisation non gouvernementale représentant de l'art de la danse au plus haut niveau et reconnue par les gouvernements nationaux et individus de plus de 150 pays. Là aussi, il y a un site web (que vous pourrez consulter en français en cliquant sur le mot "Français" sur la gauche).

La journée de la danse a été instaurée par le CID il y donc 28 ans pour "attirer l'attention du grand public sur l'art de la danse et, tout particulièrement, de toucher un nouveau public qui ne se sent pas concerné dans l'année par les événements de danse." Et, selon cet organisme, "les manifestations de la Journée de la Danse peuvent être des événements spécialement conçus pour cette occasion, des cours portes-ouvertes, des répétitions publiques, des conférences, des expositions, des articles dans les journaux et magazines, des soirées dansantes, des programmes à la radio et à la télévision, des visites, des démonstrations de rue, etc." Et le président du CID, Alkis Raftis, de continuer : "La Journée de la Danse peut être l'occasion d’utiliser des espaces "nouveaux" : rues, parcs, places, magasins, usines, villages, discothèques, écoles, stades, musées, etc. En fonctionnant dans un contexte inhabituel, vous mettez l’accent sur le fait que votre événement est dédié à la famille planétaire des danseurs." En reprenant ici ses propos presque deux mois à l'avance, j'espère que certains d'entre vous auront le temps de préparer et l'envie de marquer à leur manière cette journée qui est celle de notre communauté de danseurs (du hip-hop à la valse en passant par la salsa et la danse classique). Chaque initiative permettra de faire découvrir à nos voisins tous les bienfaits de la danse au niveau social, du bien-être, physique (et sportif), etc. Je m'aperçois que beaucoup de gens ignorent que danser est tout à fait accessible à tous et qu'il n'est pas besoin de faire le grand écart pour s'amuser en dansant. Ainsi, la journée de la danse doit-elle être tournée vers ceux qui pourraient découvrir les différentes formes de danse au détour d'une rue, dans un centre commercial ou encore près de leur lieu de travail. Et si le jour du jeudi 29 avril ne vous convient pas, pourquoi ne pas organiser votre événement durant le week-end suivant ? Pour les danseurs, c'est tous les jours la journée de la danse, non ?

L'Unesco maintient aussi une liste de patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente et, régulièrement, le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine immatériel se réunit afin de décider d'y intégrer des éléments nouveaux. La quatrième session (la plus récente à ce jour) s’est tenue à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) à la fin du mois de septembre 2009 et on y a discuté l'ajout de nouveaux éléments dans le domaine de la danse. Il y a le tango (Argentine et Uruguay) ainsi que la danse traditionnelle Ainu (Japon) et la danse des fermiers du groupe ethnique coréen en Chine. J'avoue que je n'imaginais pas que le tango argentin nécessitait une sauvegarde urgente. Dans les textes dirigeant ces actions au sein des États membres, il est précisé que ces derniers "doivent prendre les mesures nécessaires pour garantir la sauvegarde de leur patrimoine" et que "sauvegarder ne signifie pas pour autant fixer ou figer le patrimoine culturel immatériel sous quelque forme « pure » ou « originelle ». La sauvegarde du patrimoine culturel immatériel consiste à transférer les connaissances, les savoir-faire et les significations." Il me semble que cela cadre tout à fait avec ce que font les amateurs de danse d'une manière générale. En effet, les écoles de danse sont censées enseigner et transmettre les bases fondamentales des danses tout en favorisant l'autonomie des élèves dans leur pratique lors de soirées dansantes par exemple. Cela correspond au juste milieu entre le fait de rester figé dans ce qui se faisait au temps de nos aïeuls et tomber dans le piège de la modernité à tout prix en déformant l'esprit de la danse. Pour moi, une danse peut évoluer et bénéficier des apports et influences de chaque époque tant que l'on reste dans le même état d'esprit que ceux qui ont contribué à la créer, ou alors on crée une nouvelle danse avec un esprit tout à fait différent. En réalité, il faut avoir quelques années de recul et d'observations pour se faire une idée à peu près claire sur l'évolution d'une danse.

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
   
  
 

Commentaires sur cet article

 

Ajoutez un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

Votre nom ou pseudo :
Votre e-mail :
(facultatif et n'est pas affiché sur le site)
  
Votre commentaire :  
Vérification de sécurité anti-spam :
saisissez le sixième caractère de la sixième colonne du tableau ci-contre :   *
 

   
  
Sites partenaires :
 
DanseSociale.org
 
Rolland-Editions.org


Copyright UltraDanse.com - À propos du site
Tous droits réservés - reproduction interdite sans autorisation
UltraDanse.com est un site Rolland Éditions- UltraDanse est une marque déposée



Classement de sites