Le Blog UltraDanse.com est un
complément aux articles sur la
danse du site. Vous pouvez y
naviguer par catégorie, par article,
par date.
 Pour retourner au site principal
UltraDanse, cliquez sur Accueil.


Société
Insolite
Culture
Divers
 
Toutes par date


Accueil du siteAnnuaire des écoles de danseBlog danseContactLivre d'or
 

Le blog UltraDanse.com

 
Le blog UltraDanse.com regroupe les billets écrits par Christian Rolland, danseur, enseignant, auteur et éditeur de livres portant sur la danse. N'hésitez pas à ajouter un commentaire sur cet article.
 

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
 

Chorégraphie et improvisation

 

Le 04 juin 2012

Les personnes ne dansant pas imaginent souvent que chaque danse qu'ils voient est chorégraphiée au millimètre et que les danseurs ont répété durant des heures. S'il est vrai que des heures de travail ont été nécessaires pour parvenir au résultat, il n'est pas certain que la danse ne soit pas issue d'une improvisation. Parlons donc aujourd'hui de ce qui différencie l'improvisation de la chorégraphie, deux manières tout à fait différentes et complémentaires de concevoir la danse.

En cette période de fin de saison, les galas et spectacles de fin d'année sont nombreux dans toutes les villes où des cours de danse sont dispensés. C'est l'occasion de montrer ce qui a été fait durant l'année et de fêter la fin d'une saison où l'on a mis tout son coeur à perfectionner sa danse. Apprendre une chorégraphie pour la reproduire à la perfection lors d'un spectacle est une tâche où la mémoire est beaucoup sollicitée, mais qui a l'avantage, répétition après répétition, d'imprégner le corps des mouvements qui composent la danse. Il n'est donc pas seulement question d'apprendre une poésie par coeur, chacun s'approprie aussi l'esprit de la poésie au point de pouvoir en écrire une nouvelle variante après des heures de répétition. La chorégraphie forme une certaine logique dans les mouvements et cette logique intègre plus ou moins consciemment la danseuse ou le danseur. Cela fait partie de sa formation.

En ce moment, j'ai moi-même des élèves qui travaillent des chorégraphies de ce type. Prenons le cas de cours de rock au niveau débutant. La chorégraphie permet de réviser toutes les figures que l'on a apprises depuis le début de l'année et de les intégrer. Pour mettre un peu de piment dans l'exercice, j'ajoute en général un petit passage où l'interprétation musicale prime sur l'enchaînement de figures. L'apprentissage de l'enchaînement des figures connues et structurées se passe généralement bien. Je précise, pour les lecteurs qui ne pratiquent pas les danses en couple, que ces fameuses figures sont comme des briques ou des séquences de mouvements et de pas que l'on assemble pour former la danse. Pour simplifier, en soirée dansante, on utilise les mêmes briques, mais c'est ordre qui change au gré du danseur et de son aptitude à improviser cette succession selon la musique qu'il entend. Mais je reviens à mon enchaînement chorégraphique. La partie qui pose davantage de problèmes aux élèves habitués à manipuler ces fameuses briques est celle où j'ai un peu changé le rythme des pas et où je propose une gestuelle démonstrative inspirée par la musique et l'histoire que l'on veut raconter aux éventuels spectateurs. Autant la danse à deux improvisée est-elle un dialogue entre les partenaires, autant cet aspect spectacle ajoute-t-il le public comme troisième larron de l'affaire. Les danseurs doivent sortir de leur cadre protégé de la technique réglée du rock qui leur permet d'improviser et, le temps de quelques mesures, faire un tout autre exercice très cadré, mais où l'improvisation n'est plus possible. Cela oblige à écouter la musique et à danser pour un public, bref, à faire ce que font tout le temps les danseuses et danseurs de hip-hop, modern jazz, etc.

Tiens, parlons-en, des danseuses et danseurs de hip-hop, modern jazz et autre danse classique. Leur spécialité, c'est le spectacle en priorité, c'est la performance au sens anglais du terme. Ce n'est donc pas tout à fait la même problématique pour eux. Leur style de danse les habitue à danser soit pour eux-mêmes, soit pour un public. Les spectacles sont donc chorégraphiés au millimètre et il vaut mieux ne pas s'écarter de la ligne dessinée par le chorégraphie sous peine de perturber tout le spectacle. J'admets qu'en hip-hop, ce n'est pas tout à fait cela, car les battles peuvent amener les danseurs à improviser, mais tous les danseurs de hip-hop ne font pas des battles... En modern jazz, classique, etc. tout est donc cadré. La chorégraphie de fin d'année représente le travail de toute la saison et, à chaque représentation, les mouvements doivent être reproduits à l'identique. Il n'y a généralement pas d'improvisation, c'est un exercice que l'on apprend beaucoup plus tard après avoir appris des dizaines de mouvements nouveaux et après avoir suffisamment gagné en maturité pour les faire se succéder en suivant son inspiration. C'est plus difficile que pour les danseurs en couple, car le niveau n'est plus la brique dont je parle plus haut, mais plutôt le gravillon voire le grain de sable. Mais une fois que la danseuse ou le danseur a atteint ce niveau, quelle liberté s'offre à elle/lui ! Cela a toutefois un revers : un danseur formé uniquement au spectacle aura du mal à danser en fonction d'un/une partenaire. On connaît les pas de deux du ballet classique, mais je pense que même dans ce cas les danseurs, bien souvent, dansent chacun l'un à côté de l'autre et assez peu l'un avec l'autre (en dehors des portés, évidemment). La danseuse peut faire une pirouette sans l'aide ou le guidage de son partenaire et le danseur tente généralement de bien se positionner, mais ne donne aucun guidage puisque sa danseuse ne l'utiliserait pas.

On le voit, il y a différents niveaux d'improvisation et différents types de techniques. Je ne crois pas que certains soient davantage "vrais danseurs" que d'autres comme j'entends parfois dire. Les usages sont différents : d'un côté, il y a l'aspect social et convivial de la danse où l'improvisation est faite de briques qu'il faut ordonner un minimum (et parfois de petits cailloux lorsqu'il y a des jeux de jambes ou des attitudes). De l'autre côté, il y a l'aspect, spectaculaire et festif de la danse où l'improvisation se fait au niveau du grain de sable. C'est un peu plus long d'atteindre l'aisance en improvisation, mais le degré de liberté est aussi plus important. Le danseur complet devrait donc être en mesure à la fois de danser avec une/un partenaire en utilisant cette notion de suivi/guidage que tous les danseurs de danse à deux connaissent et de danser librement en improvisation devant un public. Ce sont ces deux qualités qui sont nécessaires dans le cadre de l'émission So You Think You Can Dance dont la nouvelle saison vient de démarrer aux USA. Et c'est peut-être pour cela que j'aime bien ce concept.

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
   
  
 

Commentaires sur cet article

 

 Posté par me-a-me le 09/06/2012 à 19:43:33
 
Je pense quand même que l'improvisation reste un spectacle. Quand on voit les jack n'jill en Lindy ou en West Coast Swing, on se dit par moment que c'est mieux qu'un showcase car l'improvisation laisse place à l'humour et une autre interprétation musicale plus naturelle.

 Posté par bielfil le 17/07/2012 à 17:39:40
 
UN SPECTACLE IMPROVISE CONSTITUE AVANT TOUT UN SPECTACLE CAPTIVANT.UN RÉGAL POURVU QUE LE SPECTACLE SOIT DE MISE

 Posté par Arthur le 12/12/2012 à 13:06:16
 
C'est bien comme blog, très complet ! Je fais pas mal de danse avec les enfants de la colo où je travaille c'est très varié aussi ! youtube.com/watch?v=_ynjGx11RYs

Ajoutez un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

Votre nom ou pseudo :
Votre e-mail :
(facultatif et n'est pas affiché sur le site)
  
Votre commentaire :  
Vérification de sécurité anti-spam :
saisissez le septième caractère de la sixième colonne du tableau ci-contre :   *
 

   
  
Sites partenaires :
 
DanseSociale.org
 
Rolland-Editions.org


Copyright UltraDanse.com - À propos du site
Tous droits réservés - reproduction interdite sans autorisation
UltraDanse.com est un site Rolland Éditions- UltraDanse est une marque déposée



Classement de sites