Le Blog UltraDanse.com est un
complément aux articles sur la
danse du site. Vous pouvez y
naviguer par catégorie, par article,
par date.
 Pour retourner au site principal
UltraDanse, cliquez sur Accueil.


Société
Insolite
Culture
Divers
 
Toutes par date


Accueil du siteAnnuaire des écoles de danseBlog danseContactLivre d'or
 

Le blog UltraDanse.com

 
Le blog UltraDanse.com regroupe les billets écrits par Christian Rolland, danseur, enseignant, auteur et éditeur de livres portant sur la danse. N'hésitez pas à ajouter un commentaire sur cet article.
 

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
 

Martha Graham

 

Le 15 mai 2011

Ceux qui ont effectué des recherches sur Google le mercredi 11 mai dernier ont sûrement remarqué que le logo Google (aussi appelé "Doodle") avait changé. C'est ainsi depuis plusieurs mois où le moteur de recherche met à l'honneur un thème relatif à tel ou tel jour de l'année. On aurait pu voir un logo évoquant divers événements comme la bataille de Fontenoy en 1945, le lancement du paquebot France en 1960, l'anniversaire de la mort de Bob Marley, l'anniversaire de la naissance de Salvador Dali en 1904 ou encore celui de la naissance du vulcanologue Haroun Tazieff en 1914. Vous pensez bien que si j'en parle ici, c'est que cela a un rapport avec la danse : il s'agit de l'anniversaire de la naissance de Martha Graham en 1894. Voici quelques éléments à propos de cette danseuse et chorégraphe décédée il y a tout juste 20 ans et qui a marqué la danse moderne.

Comme je viens de l'indiquer, Martha Graham est née le 11 mai 1894 à Pittsburgh aux USA. Son père était médecin spécialisé dans les problèmes nerveux. Partant du fait que le corps exprime les maux de l'âme de manière physique, il utilisait l'apparence physique du mouvement comme élément de diagnostic. "La mouvement ne ment pas", disait-il. C'est ce point de vue qui a, plus tard, partiellement inspiré sa fille Martha dans sa manière d'appréhender la danse. La passion pour la danse de celle-ci ne vint qu'en 1911, après avoir vu une représentation du danseur de ballet Ruth Saint-Denis à la Mason Opera House de Los Angeles. La prestation lui plut à tel point qu'elle s'inscrivit quelque temps plus tard à l'école que ce dernier venait de créer avec Ted Shawn, l'école Denishawn. Elle y passa une dizaine d'années, en tant qu'élève au départ, puis en tant qu'enseignante. Elle a toujours considéré que la nouvelle forme de danse qu'elle avait créée était due à ses professeurs Saint-Denis et Shawn.

Plus tard, elle fait ses débuts de danseuse indépendante à New York en 1926, encouragé par le musicien Louis Horst, en se produisant seule sur scène avec sa propre approche de la danse. Celle-ci était basée sur la respiration et l'alternance entre la contraction et le relâchement. On a parfois comparé l'impact de Martha Graham sur la danse à celui de Picasso sur la peinture et sa contribution à l'évolution de la danse moderne est incontestée. Dans sa recherche d'expression personnelle, elle a privilégié la liberté et l'honnêteté, selon ses mots. Elle a créé la Martha Graham Dance Company à New York, l'une des plus anciennes troupes de danse aux États-Unis qui correspond aussi à une école de danse (qui a fêté ses 80 ans cette année). Ses capacités d'enseigner la danse lui ont permis de former et inspirer des générations de danseurs et chorégraphes. La compagnie de Martha Graham commence uniquement avec des femmes. Ce n'est qu'en 1938 qu'un homme viendra les rejoindre (celui-ci, Eric Hawkins, devint d'ailleurs le mari de Martha Graham...). La liste de ses élèves comporte de grands noms comme Merce Cunningham, Alvin Ailey, Twyla Tharp ou Paul Taylor et elle a collaboré avec certains parmi les plus grands artistes de son époque comme le compositeur Aaron Copland et le sculpteur Isamu Noguchi. Même Bette Davis, Gregory Peck, Eli Wallach, Woody Allen ou Madonna suivirent son cours "Movements for Actors".

Pour la plupart de ses créations chorégraphiques, Martha Graham créait d'abord la danse avant d'y adjoindre un support musical. Dans de nombreux cas, elle s'occupait aussi elle-même des costumes. Elle a imaginé et chorégraphié plus d'une centaine de ballets dont "Primitive Mysteries" (1931), "Dark Meadow" (1946), "Acrobats of God" (1960), "Lucifer" (1975) pour Noureev et "The Rite of Spring" (1984). On le devine dans ces titres, les chorégraphies de Martha Graham traitent de tous les thèmes humains, de la naissance à la mort en n'évitant pas les thèmes les plus graves. En 1981, sa carrière est couronnée par le premier prix du "American Dance Festival Award" et elle a reçu la "National Medal of Arts" en 1985. Jusque très tard, Martha Graham a accompagné ses danseurs en tournée dans le monde entier, partageant ainsi les ovations du public.

Après sa mort (survenue en 1991), elle est désignée comme la "danseuse du siècle" par Time Magazine (édition du 8 juin 1998) pour l'ensemble de son oeuvre et en particulier sa recherche dans le domaine de l'expression corporelle dans les mouvements et la mise en valeur des angularités du corps. Dans le numéro en question, Time Magazine classe aussi la parmi les 100 personnalités les plus influentes du XXème siècle. Je conclurai cet article par une citation de l'artiste elle-même: "Je voulais commencer non par des personnages ou des idées mais par des mouvements [...] Je voulais du mouvement avec du sens. Je ne voulais pas qu'il soit beau ou fluide. Je voulais qu'ils soit lourd de sens intérieur, avec de l'émotion et de brusques montées d'intensité. ". Martha Graham estimait qu'il fallait au moins 10 ans pour devenir une danseuse accomplie.

Je vous propose un exemple de la danse de Martha Graham. Il s'agit de "Lamentation", une célèbre chorégraphie en solo créée en 1930 et dont le costume était représenté tout à fait à droite du Doodle de Google dont je parlais en début d'article. Ce film (ici colorisé) a été tourné par le sculpteur Simon Moselsio en 1943. On y voit Martha Graham s'étirer et tendre son costume tubulaire élastique de couleur prune, un peu comme s'il formait une seconde peau. Elle disait : "J'ai vécu toute ma vie avec la danse. Être danseuse, c'est accepter d'être l'instrument de la vie. C'est parfois déplaisant, mais c'est inévitable". Bref, on n'aime ou on n'aime pas, mais on n'y reste pas insensible.

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
   
  
 

Commentaires sur cet article

 

 Posté par sarah le 14/06/2011 à 18:56:50
 
Très bel hommage.

 Posté par tyu(èi le 12/05/2012 à 15:33:31
 
fuz'eitubgdkjhcb vluie'ytak"hvblixcuvyt_zè'tgkufgv_qzy'gtkihgvjyrgto_a"'(ghlfjvhgquze'y(gtzu"y'gygv-eghv('yhgfyehjeufhbdjcujeuègejchshgrèeèèh

 Posté par Choquette le 07/04/2013 à 12:41:15
 
Bien

Ajoutez un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

Votre nom ou pseudo :
Votre e-mail :
(facultatif et n'est pas affiché sur le site)
  
Votre commentaire :  
Vérification de sécurité anti-spam :
saisissez le sixième caractère de la septième colonne du tableau ci-contre :   *
 

   
  
Sites partenaires :
 
DanseSociale.org
 
Rolland-Editions.org


Copyright UltraDanse.com - À propos du site
Tous droits réservés - reproduction interdite sans autorisation
UltraDanse.com est un site Rolland Éditions- UltraDanse est une marque déposée



Classement de sites