Le Blog UltraDanse.com est un
complément aux articles sur la
danse du site. Vous pouvez y
naviguer par catégorie, par article,
par date.
 Pour retourner au site principal
UltraDanse, cliquez sur Accueil.


Société
Insolite
Culture
Divers
 
Toutes par date


Accueil du siteAnnuaire des écoles de danseBlog danseContactLivre d'or
 

Le blog UltraDanse.com

 
Le blog UltraDanse.com regroupe les billets écrits par Christian Rolland, danseur, enseignant, auteur et éditeur de livres portant sur la danse. N'hésitez pas à ajouter un commentaire sur cet article.
 

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
 

Le "vrai" swing

 

Le 22 novembre 2010

L'idée de cet article m'est venue il y a quelques mois en lisant une vieille méthode de danse de 1946 qui porte le même nom que cet article "Le vrai Swing" de A. de Vyver. Dans ce fascicule de 24 pages, l'auteur décrit ce qu'il considère comme étant le "vrai swing". Cela amène un peu plus loin ma réflexion à ce que peut être une "vraie" danse... Je commence donc par recopier ci-dessous la préface du fascicule en question qui est édifiante.

Extrait de "Le vrai Swing" de A. de Vyver (1946)
Cette méthode a été étudiée spécialement pour permettre à tous d'acquérir rapidement et facilement le "Swing" tel qu'il doit être, c'est-à-dire correct, dansant et spectaculaire. Avant de passer à l'étude des bases fondamentales du "Swing", il est bon, pour la clarté même de l'enseignement, d'établir une classification des différents "Swing" qui firent fureur ces dernières années.
Premièrement : Le "Swing" pratiqué en dancing.
Deuxièmement : Le "Swing" réel.
Le "Swing" pratiqué dans les dancings, appelé aussi "Swing" populaire, ne fut en réalité qu'un "Swing" déformé, dans sa tenue, dans ses figures, dans ses bases, et ceci, afin de simplifier. Ainsi on vit naître un peu partout des "Swing" de toutes sortes et baptisés "Swing" américain, nègre, double-temps, slow-swing, etc... Chaque danseur avait le sien. L'un dansait un "Swing" à quatre temps, un autre dansait en six temps, un autre dansait en huit temps, etc... Et l'on vit dans les bals des excentricités de toutes sortes : tiraillements, sauts séparés, rattrapés, course à cloche-pied (exact). Naturellement, rien de tout ceci ne ressortait du "Swing" et encore moins de la danse.
Et l'accueil que ces curieuses figures trouvèrent auprès de la jeunesse ne peut s'expliquer que par l'absence de distractions à laquelle cette jeunesse fut contrainte pendant les années 1940 à 1945. Nous n'enseignerons donc pas ce genre de "Swing", puisqu'il est la déformation même du vrai, et puisque, pour l'apprendre, il n'est pas besoin de leçons.
Le "Swing" réel, dit aussi "Swing" de Club, a toujours été le préféré des amateurs de danse. La correction de sa tenue (rapprochée), ses figures spectaculaires, élégantes, ne nécessitant, par ailleurs, que peu de place, en font le "Swing" de prédilection pour les amateurs de vraies danses récréatives. Notons que ses figures ne sont pas toutes composées du même nombre de temps ; on y trouve des 4, 6, 8, 10 et même 12 temps, comme d'ailleurs dans la plupart des danses. C'est à l'étude de ce "Swing" qu'est consacrée cette méthode. Nous étudierons seulement les figures les plus usitées, accessibles à tous, en laissant de côté les fantaisies compliquées nécessitant la présence d'un professeur.

Dans sa méthode, le "professeur A. De Vyver", décrit une danse semblable au foxtrot (position fermée, suivant la ligne de danse autour de la piste de danse) et qui fait alterner genoux fléchis (temps pairs) et genoux tendus (temps impairs) dans un pas de marche. Il y présente le pas chassé, le break sur 6 temps (rien à voir avec un break musical), le croisé tourné sur 8 temps, ainsi que le snap sur 10 temps. Je ne vais pas m'étendre plus loin sur le contenu de cette méthode, puisque ce n'est pas réellement l'objet de l'article.

Ce qui me semble intéressant de remarquer, c'est cette notion de "vrai swing". Une danse peut-elle être vraie ? Peut-être est-ce oui si l'on veut faire référence à une pratique à un moment donné en un lieu donné par une personne donnée (ou à un standard diffusé), mais peut-être est-ce non dans d'autres cas. Je ne vois pas pourquoi une manière de danser serait plus vraie qu'une autre du moment qu'elles sont toutes les deux pratiquées sur une piste de danse ou une scène. On devine bien que l'auteur se base sur ses connaissances de l'époque (1946, rappelons-le) et qu'il veut tordre le cou à une nouvelle vague de mouvements qui apparaît sous le nom de "swing" alors qu'il pratique lui-même une danse du même nom, mais qui a des mouvements différents. Il faut aussi garder en tête que cette personne est professeur de danse (et, à l'époque, c'est un statut d'importance semble-t-il) et qu'il voit d'un mauvais oeil cette concurrence qui ne nécessite pas de leçons, selon ses mots. Il est évident que l'auteur de ce texte n'a pas le recul que nous avons aujourd'hui pour pouvoir trancher ce débat sur le "vrai swing" qui naît déjà en 1946.

Cela me rappelle un peu une fiche d'UltraDanse.com que je viens de modifier (celle qui présente le rock) et le début de mon travail sur le site il y a 10 ans. J'avais écrit à l'époque que le "vrai rock se danse sur 6 temps". Je souhaitais diffuser la bonne parole (en tout cas celle dont j'étais partisan à mon stade de maturité). Oui, mais voilà : on évolue au fil de nos nouvelles connaissances et aptitudes. Aujourd'hui, j'ai compris qu'il n'y a pas de "vrai rock", mais plusieurs manières de danser le rock. Le seul problème ensuite est d'être en mesure de danser avec quelqu'un d'autre qui dit aussi danser le rock. Quoi qu'il en soit les différents styles cohabitent sur les pistes de danse lors des soirées. C'est la même chose pour le lindy hop, dont la guéguerre entre "Savoy" et "Hollywood" n'a plus réellement cours, puisque la nouvelle génération de lindy hoppers ne fait plus vraiment la distinction et utilise des techniques issues des deux styles concurrents dans les années 90.

Mais je reviens un peu sur cette histoire de foxtrot/swing du professeur De Vyver. Si ce qu'il appelle swing ressemble beaucoup au foxtrot, c'est qu'il y a une raison. J'ai déjà eu l'occasion de dire ici que le foxtrot, le lindy et le rock peuvent très bien cohabiter sur une piste de danse. En réalité, ce type de cohabitation se faisait déjà dans les années swing au fameux Savoy Ballroom de New York où s'est développé le lindy hop des origines. Voici un extrait issu du documentaire "Frankie Manning: Never Stop Swinging" (PBS, 2009) qui reprend lui-même un film des années 1950 à l'on voit comment l'on dansait au Savoy Ballroom de Harlem. Ce montage vidéo met en évidence les danseurs de "Swing Walk" (autre nom donné au foxtrot) qui dansent autour de la salle alors que les danseurs de lindy hop en occupent le centre.

Y a-t-il un "vrai swing" en tant que danse ? La réponse est non, de toute évidence. Et nous ne le savons que depuis quelques années. Le swing, c'est une famille musicale qui a donné naissance à tout un ensemble de danses. Cela part du foxtrot au West-Coast swing en passant par le lindy hop, le balboa, le shag et même le rock. La meilleure preuve en est que ces différentes danses cohabitent souvent sur les pistes de danse au son d'un même titre. Bien sûr, l'évolution de la musique a élargi l'application de ces danses à d'autres styles musicaux. On danse ainsi le balboa sur du swing manouche, le rock sur de la pop des années 80, le West-Coast swing sur du R'n'B, etc. De plus, ces danses ont subi l'influence d'autres danses qui n'ont rien à voir au niveau musical, comme la salsa ou le tango, ainsi que l'influence d'autres cultures issues de la diffusion mondiale des danses. Ainsi, à chaque époque correspond une certaine pratique de telle ou telle danse. Nous ne dansons plus le lindy hop comme dans les années 40, pas plus que nous le dansons comme dans les années 80 et il y a de fortes chances que nous ne le danserons plus comme aujourd'hui dans 20 ou 30 ans. Tout est un subtil mélange entre influences, maturité, standardisation et contexte musical. Entre les amateurs de la tradition et ceux de la modernité s'établit un équilibre qui évolue selon les époques et les lieux.

 [ <<Précédent ] [ Ajouter un commentaire ] [ Retour aux derniers articles ] [ Suivant>> ]
   
  
 

Commentaires sur cet article

 

Ajoutez un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

Votre nom ou pseudo :
Votre e-mail :
(facultatif et n'est pas affiché sur le site)
  
Votre commentaire :  
Vérification de sécurité anti-spam :
saisissez le sixième caractère de la sixième colonne du tableau ci-contre :   *
 

   
  
Sites partenaires :
 
DanseSociale.org
 
Rolland-Editions.org


Copyright UltraDanse.com - À propos du site
Tous droits réservés - reproduction interdite sans autorisation
UltraDanse.com est un site Rolland Éditions- UltraDanse est une marque déposée



Classement de sites